Base de données des minéraux luminescents

WILLEMITE

Formule chimique: Zn2SiO4

Famille: Silicates

Statut: IMA-GP

Système cristallin : Hexagonal

Minéral de vitrine: OUI

Noms associés (variétés luminescentes, noms discrédités, synonymes etc.):  troostitebeta-willemite

Luminescence:

Type d'UV Couleur principale (*) Intensité Fréquence d'observation
UV longs (365nm):      Vert MoyenneRarement
UV courts (254 nm):      Vert Très forteSouvent
    

(*)Vous pouvez ouvrir la charte des couleurs dans une nouvelle fenêtre


Photo en lumière du jour


WILLEMITE, Franklin, New Jersey, USA;
Photo and Copyright: James Hamblen
Site of the author
Used with permission of the author

Photo Ondes Courtes (254nm)


WILLEMITE under UVSW, Franklin, New Jersey, USA;
Photo and Copyright: James Hamblen
Site of the author
Used with permission of the author

 

Galerie de photos:

            ...

     Accès à la galerie complète (14 images au total)

Phosphorescence (au sens commun du terme) observable à l'oeil nu:

Type d'UV Couleur Intensité Fréquence d'observation
UV longs (365nm): Vert ForteSouvent
UV courts (254 nm): Vert Très forteSouvent
 

Thermoluminescence: OUI

Commentaires:

Variété troostite : willémite manganèsifère ;
beta-willemite nom erroné appliqué a une variété trouvée à Franklin-Sterling Hill et fluorescente en jaune ;
Certains échantillons de Brandtite fluorescents en vert OC devraient leur fluorescence à la willemite associée ;

Avant le développement des halophosphates en 1942, les premiers phosphores utilisés dans les tubes luminescents étaient à base de willemite synthétique dopée au manganèse-II.

Activateur(s) et spectre(s):

Activateur le plus courant: Mn2+

Pics dans le spectre (nm):

Mn2+ replacing Zn2+ : broad band peaking at +/- 525nm 


Spectrum: Michael Gaft, Petah Tikva, Israel. Plot: Institute of Mineralogy, University of Vienna, Austria, with permission of the authors.


Commentaires sur les spectres et les activateurs (*):

Lifetime: 400μs @520nm

The action of ultra-violet rays on a large series of minerals of all kinds was tested by G. F. Kunz and C. Baskerville in 1903, and by E. Engelhardt in 1912. T. Liebisch in 1912 determined spectroscopically the nature of the green fluorescence from willemite. W.S. Andrews has pointed out in 1922 that artificially prepared willemite is only active when it contains some manganese, the shade of the green fluorescence depending on the amount of manganese present. Palache (1928) confirmed that the willemite containing manganese fluoresces the strongest.

Dake (1941) stated that most connoisseurs of fluorescent minerals agree that willemite from Franklin an Ogdensburg, N.J. is the most spectacular of all luminescent minerals.

 

(*)Les commentaires sur les spectres sont uniquement rédigés en Anglais

Meilleure(s) localité(s) pour la fluorescence (*):

(*)Les données ne sont pas exhaustives et sont limitées à quelques localités remarquables pour la fluorescence

Référence bibliographique pour la luminescence:

Référence pour la luminescence sur internet:

Référence minéralogique sur internet:

  http://www.mindat.org/show.php?name=Willemite

  http://webmineral.com/data/Willemite.shtml

Recherche sur Internet:

  Recherche d'images sur 'Google Image'

  Recherche de documents en français sur Google

  Recherche de documents en toutes langues sur Google

  Recherche sur Wikipédia


 

Note: bien que toute l'attention nécessaire ait été apportée à la réalisation de la base de données, elle pourrait comporter des erreurs et des omissions fortuites. Par nature, elle sera toujours incomplète la science évoluant au gré des nouvelles analyses.
Une requête ne donnant pas de résultat signifie uniquement qu'aucune référence de ce type n'existe dans la base mais en aucun cas qu'elle n'existe pas dans l'absolu. Si vous considérez avoir trouvé une erreur ou une omission, merci de nous le signaler via la page contact en n'oubliant pas de citer la source de l'information.

 


Recherche rapide d'un minéral luminescent: